Informer et soutenir Lutter contre le lymphome

Notre forum Faire un don

Témoignages

Partagez avec nous votre histoire !

Si vous le souhaitez, vous pouvez, vous aussi apporter votre témoignage

Henri
le 25/03/2016

Un cancer du sang Parcours d'un porteur de lymphome A travers ce témoignage, Henri Cachia nous dit la nécessité du lien, lien avec le personnel hospitalier, avec entre autres ces hommes et ces femmes avec qui il échange, qui le rattachent à la vie. Plus qu'une expérience de la maladie, il s'agit là d'une expérience de " renaissance " au travers des rapports humains qui se tissent entre soignants et soignés, renaissance aussi qui passe par l'écriture et la création. EXTRAIT : « Assez rigolé, une décision importante fut prise sans hésitation : allogreffe de moelle osseuse. Entrée à l'hôpital en chambre stérile le 19 août. Opération le 23 août. Une chimio, entre deux, pour patienter. Jusque-là, depuis la découverte de la maladie, je l'avais toujours laissée à distance, ne lui accordant que peu d'attention. Je ne lisais rien sur elle. Elle était là. Et c'était bien suffisant. Pourquoi lui donner plus d'importance en m'occupant l'esprit avec des informations de toutes sortes. Non. Je pensais qu'en un mois et demi, l'affaire serait réglée. L'allogreffe serait la panacée... Le récit, le journal, la nouvelle, trois formes utilisées par l'auteur afin de relater une expérience, pour le moins, mouvementée... » Henri CACHIA aime à se définir comme un comédien-paysagiste. Il a dirigé une Compagnie théâtrale durant sept années et également suivi des études d'" aménagements paysagers ". Après avoir pratiqué l'écriture en dilettante durant une quinzaine d'années, il s'y livre désormais au quotidien. Remerciements : à Monsieur Ladislas KIJNO, un "frère en maladie", qui par solidarité a accepté de réaliser une illustration pour la couverture de ce modeste ouvrage. L'idée de lui demander de s'associer à mon témoignage va dans le sens, que lui et moi, considérons que l'énergie vitale de l'esprit, la perception de la beauté et de l'Art sous toutes ses formes peuvent profondément contribuer à préparer le terrain pour une meilleure efficacité des médicaments. Atteint de tuberculose, il a séjourné lui aussi à Praz-Coutant pendant une douzaine d'années, lorsque le Centre Médical était un sanatorium. Nos chemins s'étaient déjà croisés auparavant à Lille, dans des temps différents et diversement mouvementés : lui arrivant de Pologne, moi de Tunisie. En quelque sorte précurseur de l Art-thérapie avec d'autres, il a contribué à ce que cette sorte de prophylaxie soit prise en considération dans le plus grand nombre de lieux hospitaliers" A commander chez votre libraire
5778 personnes le recommandent.
Devenez bénévoles !
Retrouvez-nous sur notre blog

Association de malades atteints d'un lymphome ou cancer des ganglions, une forme de cancer du sang touchant certains globules blancs, les lymphocytes.

Retour en haut de page