Informer et soutenir Lutter contre le lymphome

Notre forum Faire un don

Rôle du médecin traitant en pratique

Un rôle essentiel à la fois dans l'évocation initiale du diagnostic possible de lymphome, des investigations déclenchées, et du recours à l'expertise hématologique.

Il est impliqué dans ces différentes étapes comme dans le suivi du patient, dans la coordination des soins donnés au patient et dans la circulation des informations destinées au patient.

Le suivi du patient nécessite un lien étroit entre le médecin généraliste et le praticien ayant assuré le traitement.

Le médecin traitant intervient pour :

  • Informer son patient des signes cliniques devant faire suspecter une évolution de la maladie et devant l'amener à consulter : augmentation de la masse ganglionnaire, apparition de signes généraux, apparition de signes compressifs ;
  • Informer le patient sur les effets indésirables des traitements et leur gestion ;
  • Assurer la surveillance du patient en ambulatoire en lien avec l'équipe spécialisée ;
  • Pouvoir faire bénéficier le patient ou ses proches d'un soutien psychologique à tout moment.

Il assure la coordination des soins avec les autres intervenants impliqués dans la prise en charge (protocole thérapeutique, prise en charge de la douleur, soins de support, soins palliatifs…) ou le suivi du patient :

  • Hématologue, radiologue, chirurgien, cardiologue, médecin du travail ;
  • Autres spécialistes selon les localisations extra-ganglionnaires associées (neurologue, ORL, dermatologue, gastroentérologue…) ou co-morbidités (hépatologue…) ;
  • Autres intervenants des soins primaires : infirmier, kinésithérapeute, diététicien, psychologue, assistant social.

Enfin le médecin traitant assure également le rôle de coordinateur de la circulation des informations utiles au patient. C'est de cette façon qu'il pourra favoriser la qualité des soins donnés au patient.

En fonction de l'âge du patient et souvent des maladies existantes et problèmes de santé associés indépendants du lymphome, le médecin traitant assure la gestion globale dans la durée de l'ensemble des problèmes de santé qui se posent à ce patient.

Bibliographie

  1. HAS. Guide médecin – Affection de longue durée – Lymphomes non Hodgkiniens ganglionnaires de l'adulte. Septembre 2009.
  2. Delarue R. Devant quel tableau clinique suspecter un lymphome et comment orienter la prise en charge ? Rev Prat. 2010 ; 60 : 41-47.
  3. Feugier P et al. Perceptions et pratiques des médecins francais pour initier le diagnostic du lymphome en 2009 : première enquête nationale IDiL. Correspondances en onco-hématologie. 2010 ; 1 : 42-48.
  4. Maynadié M. Epidémiologie des lymphomes. Rev Prat. 2010 ; 60 : 33-38.
  5. Molina TJ. Classification des lymphomes. Rev Prat. 2010 ; 60 : 48-52.
  6. Casasnovas O. Imagerie des lymphomes. Rev Prat. 2010 ; 60 : 53-58.
  7. Estimation nationale de l'incidence et de la mortalité par cancer en France entre 1980 et 2005, Institut national de veille sanitaire

Dernière mise à jour le 04/11/2015 à 17:26

5470 personnes le recommandent.
Devenez bénévoles !
Retrouvez-nous sur notre blog

Association de malades atteints d'un lymphome ou cancer des ganglions, une forme de cancer du sang touchant certains globules blancs, les lymphocytes.

Retour en haut de page