Informer et soutenir Lutter contre le lymphome

Notre forum Faire un don

Classification et grades

Après avoir examiné les tissus prélevés lors d'une biopsie, les médecins peuvent déterminer le type de lymphome non-Hodgkinien présent.

Chaque type de lymphome est classé en fonction des cellules normales d'origine. Les deux principales sortes de lymphocytes étant les lymphocytes T et les lymphocytes B, la plupart des lymphomes sont répertoriés comme "lymphome à cellules B" ou "lymphome à cellules T". En fonction des caractéristiques morphologiques et immunologiques des cellules, les lymphomes peuvent être aussi classés dans une sous-catégorie selon l'agressivité de la tumeur et la façon dont elle se développe. On appelle cela le grade de la tumeur. La classification est importante car elle permet de déterminer à la fois la vitesse à laquelle la maladie se développe et les traitements qui seront les mieux adaptés.

On ne cesse de découvrir de nouvelles sous-catégories parmi les différentes formes de lymphomes, ce qui rend la classification du lymphome très compliquée et explique pourquoi elle a fréquemment changé et évolué.

Très récemment, l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a adopté un système de classification des lymphomes qui prend en compte de nouvelles informations concernant l'aspect, la vitesse de l'évolution de la maladie et les caractéristiques immunologiques et génétiques des cellules, ainsi que les effets de la maladie sur l'organisme. Les caractéristiques immunologiques ou "immunophénotypes" aident à classifier la tumeur (à savoir si elle à cellules B ou à cellules T, par exemple) en identifiant lesantigènes situés à la surface des cellules.

Ces antigènes, dans certains cas, peuvent servir de cible aux anticorps monoclonaux. La plupart des lymphomes à cellules B possèdent un antigène appelé CD20. Or il existe aujourd'hui des anticorps monoclonaux qui ont été validés comme traitement et dont le mode d'action est de reconnaître et attaquer les cellules cancéreuses qui possèdent cet antigène CD20. D'autres anticorps monoclonaux sont pour reconnaître d'autres types de cellules de lymphome.

1. Importance de la classification et du grade

Il est important de connaître le grade de la tumeur car cela permet au médecin de définir la vitesse d'évolution des cellules du lymphome et l'aide à déterminer le traitement le plus approprié.

Par exemple, les lymphomes de faible malignité ou indolents ont tendance à se développer très lentement. Dans ce cas, la prescription d'un traitement n'est pas urgente. Bien que répondant bien aux traitements, les lymphomes indolents présentent une propension à rechuter, parfois à plusieurs reprises et après des délais de plusieurs années. Cependant, les patients qui en sont atteints ont une espérance de vie longue avec une bonne qualité de vie. Certains lymphomes indolents deviennent parfois plus agressifs. Ils requièrent alors un traitement plus intensif.

Les LNH de malignité intermédiaire et de malignité élevée sont souvent qualifiés de tumeurs agressives car ils évoluent rapidement et nécessitent un traitement immédiat après le diagnostic. Ces tumeurs peuvent néanmoins être guéries.

2. Stades du lymphome non hodgkinien

Le stade est le terme utilisé pour décrire le degré d'extension de la maladie dans l'organisme. L'évolution du LNH est divisée en quatre : les stades I et II sont localisés alors que les stades III et IV sont considérés comme étendus ou disséminés. Le stade n'est qu'une information qui contribue à se faire une idée du pronostic et à déterminer l'approche thérapeutique à adopter. La classification pathologique est beaucoup plus importante.

On confond souvent le terme de grade avec le terme de stade. Le grade détermine l'évolution de la tumeur alors que le stade concerne l'extension de la maladie.

Stades du lymphome non hodgkinien

  • Stade I (début de la maladie) : le cancer est présent dans un seul groupe ganglionnaire ou dans un seul organe ou région à l'extérieur des ganglions lymphatiques.
  • Stade II (maladie localisée avancée) : le cancer est présent dans plusieurs groupes ganglionnaire situés du même côté du diaphragme.
  • Stade III (maladie avancée) : le cancer est présent dans les groupes ganglionnaires situés des deux côtés du diaphragme.
  • Stade IV (extension de la maladie) : le cancer a atteint plusieurs organes en dehors des ganglions lymphatiques et de la rate, et il s'est étendu à un ou plusieurs organes tels que les os, la mœlle osseuse, la peau ou le foie.

Dernière mise à jour le 11/01/2017 à 11:26

5472 personnes le recommandent.
Devenez bénévoles !
Retrouvez-nous sur notre blog

Association de malades atteints d'un lymphome ou cancer des ganglions, une forme de cancer du sang touchant certains globules blancs, les lymphocytes.

Retour en haut de page