Informer et soutenir Lutter contre le lymphome

Notre forum Faire un don

Classification et grades

La maladie de Hodgkin (quelquefois appelée lymphome de Hodgkin) représente 15 % de tous les lymphomes et 1 % de tous les cancers. Elle survient chez environ 3 ou 4 personnes sur 100 000 par année. Ce taux n'a pas varié depuis plusieurs décennies. Elle affecte le plus souvent des adolescents ou des jeunes adultes (de 15 à 35 ans) ou des personnes dont l'âge varie entre 45 et 50 ans.

La maladie de Hodgkin est l'un des cancers que l'on soigne le mieux : une guérison peut ainsi être obtenue dans plus de 80 % des cas par la radiothérapie, la chimiothérapie ou une combinaison de ces deux formes de traitement.

Bien que la cause de la maladie de Hodgkin soit encore inconnue, des facteurs environnementaux et génétiques, ainsi que des agents infectieux pourraient être impliqués dans sa survenue.

1. Classification de la maladie de Hodgkin

La maladie de Hodgkin se divise en deux catégories principales : la maladie de Hodgkin ganglionnaire à prédominance de lymphocytes (5 % des cas) et la maladie de Hodgkin classique (95 % des cas). La maladie de Hodgkin classique elle-même se divise en quatre sous-types selon l'apparence des cellules cancéreuses au microscope (ce que l'on appelle l'examen histologique de la tumeur). Le type de cellules présentes, le motif selon lequel les cellules normales et anormales sont disposées ainsi que leur apparence, sont des éléments utilisés pour classifier la tumeur. L'histologie de la tumeur a des implications importantes pour les choix de traitements. Mais l'étendue de la maladie est encore plus importante pour déterminer les options thérapeutiques possibles.

2. La détermination du stade

Dans la maladie de Hodgkin comme dans le lymphome non hodgkinien, il est nécessaire d'évaluer plusieurs aspects de la tumeur avant de déterminer la meilleure option de traitement. Ces aspects comprennent la détermination du stade de la tumeur, de son volume et de la présence ou l'absence de symptômes systémiques. Le système actuel de détermination du stade s'appelle le système Ann Arbour. Il est identique tant pour la maladie de Hodgkin que pour le lymphome non hodgkinien.

Les stades I et II décrivent la maladie localisée, tandis que les stades III et IV se réfèrent à la maladie avancée ou généralisée. Quand la maladie touche un organe solide de façon extensive, comme la peau, le foie, le poumon, la moelle osseuse ou le sang, le patient est atteint d'une maladie de stade IV. Le stade de la maladie est un facteur très important pour déterminer le pronostic de la maladie et pour le choix du traitement.

Le volume de la tumeur se rapporte à la taille de la tumeur présente dans les ganglions lymphatiques ou dans les organes solides.

3. Pronostic de la maladie de Hodgkin

Il est globalement bon car la grande majorité des malades peuvent guérir. Il dépend cependant de différents facteurs :

  • L'âge du patient
  • L'étendue de la maladie
  • Le retentissement de la maladie sur l'état de santé général du patient (symptômes généraux, inflammation)
  • L'importance de la masse tumorale
  • Surtout, la réponse au traitement initial

Dernière mise à jour le 11/01/2017 à 11:33

5403 personnes le recommandent.
Devenez bénévoles !
Retrouvez-nous sur notre blog

Association de malades atteints d'un lymphome ou cancer des ganglions, une forme de cancer du sang touchant certains globules blancs, les lymphocytes.

Retour en haut de page
Fermer
Appel à témoins
RÉ-ÉVALUATION de l'IMBRUVICA: Appel aux expériences des patients traités pour un lymphome du manteau (LCM) en rechute ou refractaire qui ont été ou sont soignés par IMBUVICA en monothérapie.
Plus d'infos