Informer et soutenir Lutter contre le lymphome

Notre forum Faire un don

Témoignages

Partagez avec nous votre histoire !

Si vous le souhaitez, vous pouvez, vous aussi apporter votre témoignage

Jean-louis Lymphome
le 25/03/2016

Il était une fois un joyeux lymphome, qui un beau mois d'août, avait installé ses pénates sur le pourtour d'une amygdale. Il s'y trouvait heureux tranquille. Parfois pour se distraire il s'amusait à courir après les petites cellules sanguines qui apeurées fuyaient dans tous les sens. Quel remue-ménage! Mais lui ne savait pas qu'il était importun. Il pensait qu'on l'avait envoyé là par hasard; ce n'était pas sa faute; quel mal pouvait-il faire ? Savait-il seulement à qui appartenait l'amygdale ? Quel propriétaire pouvait souffrir de sa présence ? Un lymphome même malin, ce n'est pas si malin que ça, il ne se pose aucune question. "Ma foi, je suis bien ici, j'y reste", conclut-il ! Ce qu'il ne savait pas c'est que le lymphome n'est pas le bienvenu chez les humains et que par malchance, c'est chez un humain qu'on l'avait envoyé, tout près d'une amygdale, la gauche. Pourquoi la gauche ? Là, c'est le narrateur qui se pose la question ! Notre importun ignorait aussi que sa présence avait été signalée. Dame douleur, toute puissante l'avait fait savoir; son nom avait été diffusé, sa présence signalée. Les grandes instances combattantes étaient prêtes à agir. Un jour le moment fatal arriva. Après avoir préparé son plan, le bureau "Investigation Hémato" donna le signal et le commando "Chimio" partit à l'attaque ! Les "armes" chimiques s'infiltrent au plus profond de l'être, pourchassant puis ciblant enfin le perturbateur. Au premier essai il titube, tombe, se relève, fanfaronne ! Vient le deuxième essai : le lymphome se débat dans des torrents acides, la tête lui tourne, puis il réussit à se cacher dans quelque recoin; il ne peut être loin, il faut le dénicher ! Troisième essai : les armes se déchaînent plus puissantes encore et tirent de sa cachette l'infâme lymphome : il ne perd rien pour attendre ! Au quatrième essai survient un silence profond : on dirait que tout sommeille dans les replis de l'être; oh ! Miracle de la science : le lymphome apparaît enfin, minuscule, ridicule dans son recoin; il vient de perdre la bataille. Personne n'entendit plus parler du malheureux intrus. Sa disparition fût un merveilleux cadeau de Noël pour celui qui l'avait hébergé si involontairement. Jean Louis CALVET Décembre 2005
Devenez bénévoles !
Retrouvez-nous sur notre blog

Association de malades atteints d'un lymphome ou cancer des ganglions, une forme de cancer du sang touchant certains globules blancs, les lymphocytes.
Agrément au niveau national d'association représentant les usagers dans les instances hospitalières ou de santé publique, par arrêté du 6 juin 2018 (JO du 15 juin 2018).

Retour en haut de page