Informer et soutenir Lutter contre le lymphome

Notre forum Faire un don

Témoignages

Partagez avec nous votre histoire !

Si vous le souhaitez, vous pouvez, vous aussi apporter votre témoignage

Christophe , 35 ans B à grandes cellules , Ile de france
le 25/03/2016

Bonjour, Je m' appelle Christophe, 35 ans, marié, un enfant. Voila pour les présentations. En juillet 2008, après plusieurs mois de doutes et de douleurs, j' ai appris que j' étais atteint d' un lymphome non Hodgkinien type B à grandes cellules stade IV. Un an auparavant, une blessure à la hanche lors d' un matche de rugby m' a handicapé durant plusieurs mois. Jusqu'au mois de juin 2008, j' ai supporté ce fardeau tant bien que mal. Sur ordre de mon médecin traitant, j' ai effectué un bilan sanguin, démontrant une vitesse de sédimentation et une CRP très élevées, ce qui l' avait inquiêté. En juillet 2008, après une scintigraphie et un scanner,j' ai subi une biopsie sous anesthésie générale. Le chirurgien prélevant un échantillon d' os et... de tumeur. Ca se précise. Une semaine après l' intervention, le chirugien m' annonçait selon ses termes : " J' ai une mauvaise et une bonne nouvelle. La mauvaise, c' est un cancer, la bonne , c' est un lymphome." Je pense qu' il entendait par " bonne nouvelle" le fait que ce n' était pas un cancer de l' os, ce qui n' aurait rien présagé de bon. Bien sur, il a fallu encaisser le diagnostic, mais j' y ai trouvé une satisfaction. Désormais je savais de quoi je souffrais. C' était un point positif puisque dés ce moment, je savais contre quoi je devais me battre. Et à partir de là, un seul objectif : Ne rien lacher, et mettre KO cette sal...rie. Dés le début, j' ai décidé de ne pas me laisser aller, je n' en avais pas le droit. Trop de personnes de mon entourage ont été atteintes par ce mal. Certaines l' ont vaincu mais d' autres n' ont pas eu cette chance. Avant tout, j' ai pensé à ma fille et ma femme. Elles ont été ma source de motivation, et pour elles, je me devais de relever ce défi et de le gagner. Je suis donc entré en contact avec le service d' Hématologie de l' hopital Avicennes de Bobigny. Je tiens avant tout à préciser que tout le personnel du service a été d' une très grande efficacité et d' un profesionnalisme exemplaire. C' est parti pour quatre mois de traitement. Au programme : huit séances de chimio ( CHOP), quatre ponctions lombaires, une biopsie médulaire, injections de Granocite 34 entre chaque cure, et bilan sanguin hebdomadaire. De aout à novembre 2008, les semaines ont passées à vitesse grand V. Quatre mois, cela peut paraitre très long, mais le rapprochement des cures est tel que le temps passe très vite. J' ai eu la chance de ne pas ressentir trop d' effets indésirables. Pendant tout la durée du traitement, je prenais une prémédication controlant les nausées, ce qui m' a permis de m' alimenter normalement, à tel point que j' ai repris 20 kg depuis l' annonce de la maladie. Je pense que j' ai plutot bien supporté la chimio parceque je n' ai jamais eu de perte d' appétit, même lorsque je n' étais pas au mieux. Il fallait absolument manger, coute que coute. La nourriture est le carburant qui m' a permis de traverser le désert du Lymphome ! L' entourage familial a été et est toujours mon principal allié dans cette lutte.Le moral, le mental ont aussi leur importance. J' ai abordé cette maladie comme une épreuve sportive, en la visualisant comme un col à grimper. Je savais que ça allait être long et difficile, mais pas imposible. D 'autres l' ont déjà fait alors pourquoi pas moi ? Le fait d' avoir toujours pratiqué une activité sportive m' a été d ' un grand secours. On y apprend à se surpasser, à souffrir, à avancer dans la douleur et à apprivoiser la souffrance. Il y a une forte similitude avec l' expérience que j' ai vécu. Dés la quatrième séance de chimio, la réponse était positive. La tumeur avait diminué de 75%. Aujourd' hui, quatre mois après la fin de mon traitement les images du Tep- scan ont encore montré une forte diminution de la masse, il ne resterait que de légères traces. Depuis une semaine, j' ai repris le footing... sans douleur. Chose impensable il y a encore 6 mois.
Devenez bénévoles !
Retrouvez-nous sur notre blog

Association de malades atteints d'un lymphome ou cancer des ganglions, une forme de cancer du sang touchant certains globules blancs, les lymphocytes.
Agrément au niveau national d'association représentant les usagers dans les instances hospitalières ou de santé publique, par arrêté du 6 juin 2018 (JO du 15 juin 2018).

Retour en haut de page