Informer et soutenir Lutter contre le lymphome

Notre forum

Faire un don

 - Nouveau CART-Cell pour Lymphome du manteau

Publiée le 16/12/2020

Lymphome du manteau : un nouveau médicament par cellules CAR T disponible en accès précoce

Le Tecartus® (KTE-X19) est un nouveau médicament à cellules CAR T indiqué pour le traitement des patients atteints d’un lymphome à cellules du manteau (LCM) en rechute ou réfractaire. Il est accessible depuis le 4 décembre dernier dans le cadre d’une ATU de cohorte.

Dans l’attente de l’autorisation de mise sur le marché du Tecartus®, l’agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a ouvert le 4 décembre une autorisation temporaire d’utilisation de cohorte (ATUc) pour ce médicament. Comme les deux autres cellules CAR T déjà autorisés en France, le Tecartus® est produit à partir des lymphocytes T de chaque patient. Une fois prélevés, les lymphocytes sont modifiés génétiquement en laboratoire afin de cibler les cellules cancéreuses. Ils sont ensuite injectés au cours d’une unique perfusion.

Le Tecartus® est indiqué pour le traitement des patients atteints d’un lymphome à cellules du manteau en rechute ou réfractaire après au moins deux traitements préalables, dont un inhibiteur de tyrosine kinase de Bruton (ibrutinib - Imbruvica®). L’ATU est réservée aux centres qualifiés pour les cellules CAR T. Les patients non suivis dans ces centres peuvent être adressés à l’un d’eux par leur hématologue habituel.

L’ouverture de cette ATU offre à des patients, pour lesquels les options thérapeutiques sont très limitées, la possibilité de recevoir un traitement potentiellement efficace.

Le Tecartus® est le 3e médicament à cellules CAR T qui est désormais accessible en France.

 

Retour aux actualités

Devenez bénévoles !
Retrouvez-nous sur notre blog

Association de malades atteints d'un lymphome ou cancer des ganglions, une forme de cancer du sang touchant certains globules blancs, les lymphocytes.
Agrément au niveau national d'association représentant les usagers dans les instances hospitalières ou de santé publique, par arrêté du 6 juin 2018 (JO du 15 juin 2018).

Retour en haut de page