Informer et soutenir Lutter contre le lymphome

Notre forum

Faire un don

 - Vaccination anti-covid-19 des patients ultra-prioritaires : les recommandations de l’INCa

Publiée le 03/02/2021

L’institut National du Cancer a publié le 1er février dernier un avis précisant quels sont les patients atteints de cancer qui devraient bénéficier de façon ultra-prioritaire de la vaccination contre la covid-19 et les conditions dans lesquelles ils devraient être vaccinés.

 Les personnes en cours de traitement pour un cancer font partie de celles qui peuvent être vaccinées contre la covid-19 depuis le 18 janvier dernier. Saisi par le Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale, l’Institut National du Cancer (INCa) s’est attaché à la liste des patients concernés, ceux qui devraient être considérés comme « ultra-prioritaires » pour la vaccination. Pour les patients atteints d’hémopathies malignes, il s’agit :

  • Des patients ayant reçu une allogreffe de cellules souches hématopoïétiques depuis plus de 3 mois et moins de 3 ans, et qui ne présentent pas une maladie du greffon contre l’hôte (GVHD) ;
  • Les patients en cours de traitement pour une hémopathie aiguë, y compris s’il s’agit d’un traitement d’entretien, et qui ne sont pas hospitalisés de façon prolongée ;
  • Les patients en cours de traitement de 1re ou 2e ligne pour un myélome multiple, un lymphome T, un lymphome B diffus à grandes cellules, un lymphome folliculaire ou une leucémie lymphoïde chronique.

L’Institut précise que les patients récemment diagnostiqués pour l’une des hémopathies malignes citées et qui doivent recevoir un traitement à court terme doivent être immédiatement vaccinés.

L’INCa considère par ailleurs que la vaccination des patients ultra-prioritaires doit être réalisée au sein des services hospitaliers où ces patients sont pris en charge, et non dans les centres de vaccination. Les lieux de soins apparaissent en effet plus appropriés tant pour les équipes médicales que pour les patients.

Aujourd’hui, la vaccination des patients souffrant d’une hémopathie maligne dans leurs centres de soins fait encore figure d’exception. France Lymphome Espoir va œuvrer pour que les recommandations de l’INCa soient mises en œuvre par les pouvoirs publics le plus rapidement possible, tout en tenant compte de la disponibilité effective des doses de vaccins.

Retour aux actualités

Devenez bénévoles !
Retrouvez-nous sur notre blog

Association de malades atteints d'un lymphome ou cancer des ganglions, une forme de cancer du sang touchant certains globules blancs, les lymphocytes.
Agrément au niveau national d'association représentant les usagers dans les instances hospitalières ou de santé publique, par arrêté du 6 juin 2018 (JO du 15 juin 2018).

Retour en haut de page