Blog France Lymphome Espoir

Médical

Glyphosates et lymphome : Interview de Pierre Lebailly


Pierre Lebailly est maître de conférences en santé publique au sein d’une unité Inserm à Caen. Il a participé à l’une des études publiées cette année mettant en évidence un lien entre l’exposition au glyphosate et les lymphomes. Il explique les difficultés qui se posent aux épidémiologistes pour établir un tel lien. Et pourquoi les autorités de santé partout dans le monde ne tiennent pas compte de ces études.

Ce que l’on sait aujourd’hui sur le glyphosate et les LNH


L’exposition au glyphosate est-elle oui ou non dangereuse pour la santé ? Peut-elle être responsable de la survenue de lymphomes, que ce soit parmi les agriculteurs ou la population générale ? De nombreux rapports et études scientifiques ont été publiés ces dernières années sur cette question simple dans sa formulation mais particulièrement complexe dans la recherche d’une réponse. Voici les principaux éléments du l'article.

Indispensables soins de support


Les soins de support sont à la fois annexes et essentiels pour toute personne confrontée au lymphome et plus généralement à toute forme de cancer. Annexes car il s’agit de tous les soins qui ne relèvent pas directement des traitements qui permettent de soigner et, dans la mesure du possible, de guérir de la maladie. Mais aussi essentiels car les soins de support visent à faire en sorte que la personne malade vive au mieux avec sa maladie, tout au long de celle-ci, sur le plan physique, psychique et social. En d’autres termes, ces soins inscrivent la prise en charge du malade dans une démarche globale où la personne est prise en compte dans son ensemble et pas uniquement réduite à sa maladie.

Activité physique : Un médicament pour tous ?


Avec des traitements lourds, pas facile pour les patients de démarrer ou de poursuivre une activité physique. Pourtant, des associations spécialisées comme la Cami sport et cancer peuvent encadrer les volontaires dans des séances adaptées. Pour les bénéficiaires, l’effet positif est garanti pendant et après les traitements. Reportage dans un cours de médiété-marche nordique avec le comité du Calvados de la Cami.


Activité physique et lymphome


En matière de cancérologie, il se passe rarement une semaine sans qu’une étude montre l’importance de l’activité physique sur le bien-être des patients pendant et après leurs traitements. En matière de lymphome, la recherche avance plus lentement. Si le professeur Fabrice Jardin et son équipe du centre Henri Becquerel, à Rouen, ont montré l’importance de la masse musculaire dans la survie des patients, des études restent à mener en hématologie. Il s’agit notamment de valider l’hypothèse suivante : l’activité physique permet-elle de diminuer le risque de récidive ?


Troubles cognitifs : lorsque les traitements altèrent le cerveau


C’est une plainte fréquente des patients pendant et après leur traitement : avoir le sentiment de tourner au ralenti, de moins parvenir à se concentrer, d’avoir la tête dans le brouillard. Jusqu’à récemment, ces plaintes étaient peu prises en compte et encore moins explorées. C’est en train de changer et les recherches montrent que, effectivement, les traitements affectent certaines fonctions cérébrales. Explications.


Le sous-type d’un lymphome est un élément déterminant 


Il existe près d’une centaine de sous-types de lymphomes. Bien les reconnaître au moment du diagnostic est essentiel car cela oriente la stratégie de traitement à mettre en œuvre. Le point avec le Pr Emmanuel Gyan, chef du service hématologie - thérapie cellulaire au CHU de Tours.


Le LYSA ''cartographie'' ses essais cliniques


Le LYSA met en ligne sur son site internet les essais cliniques dont il est le promoteur.

Deux classifications sont proposées : 
  • une description des essais par types de lymphomes
  • une "cartographie" par types de lymphomes et pour chaque essai : critères d'inclusion et durée prévisionnelle de l'essai.
 
Le LYSA (Lymphoma Study Associattion) est un "groupe coopérateur en oncologie", labellisé par l'INCa, qui a pour but de réunir des professionnels spécialisés dans le domaine du lymphome pou promouvoir la recherche fondamentale et clinique, améliorer la prévention, la prise en charge et le traitement des patients atteins de lymphomes et diffuser la connaissance sur les lymphomes.

APPELS à PROJETS de RECHERCHE sur les LYMPHOMES


France Lymphome Espoir offre 2 bourses de 15 000 € pour des recherches sur les lymphomes

- Le Prix du Jeune Chercheur 2013

- La Bourse Qualité de vie du Patient 2013

Date limite de réponse : 30 juin 2013

Règlement et renseignements bientôt en ligne sur notre site internet : www.francelymphomeespoir.fr

Télécharger le résumé du règlement (format pdf)


Devenez veilleurs de vie, devenez donneur de moelle osseuse


Devenez veilleurs de vie !


Enquête ELANS Les patients et leurs prises en charge des leucémies et des lymphomes


ELANS : une enquête sur la prise en charge des leucémies et des lymphomes

 

 

Réalisée avec le soutien institutionnel de Pfizer

 

Nous tenons à remercier les médecins et les patients qui ont participé directement à cette enquête, ainsi que tous ceux qui ont contribué à la mettre en place et à la réaliser. 


CALYM, un consortium dédié à la recherche sur le lymphome


CALYM (Consortium pour l'Accélération de l'innovation et de son transfert dans le domaine du LYMphome) a reçu le label "Institut Carnot" le 28 avril 2011.

Le label "Institut Carnot" est décerné par le Ministère délégé à l'enseignement supérieur et à la recherche, sur proposition de l'Agence nationale de la recherche (ANR).


Retrouvez-nous

Actualités

Toutes les actualités

Devenez bénévoles ! En savoir +
France Lymphome Espoir
Association de malades atteints d'un lymphome ou cancer des ganglions, une forme de cancer du sang touchant certains globules blancs, les lymphocytes.
Retour en haut de page