Informer et soutenir Lutter contre le lymphome

Notre forum

Faire un don

Les greffes

 LEs Greffes de moelle osseuse et de cellules souches

 LEs Greffes de moelle osseuse et de cellules souches

La moelle osseuse, cette substance spongieuse situé à l'intérieur des os, contient des cellules immatures, dites cellules souches. Celles-ci donnent naissance à trois types d'éléments cellulaires que l'on retrouve dans le sang : les globules rouges qui distribuent l'oxygène dans tout l'organisme et évacuent le déchet de gaz carbonique ; les globules blancs qui protègent l'organisme des infections ; et enfin les plaquettes qui permettent au sang de se coaguler.

Il est parfois nécessaire de prescrire de très fortes doses de chimiothérapie ou de radiation pour détruire les cellules cancéreuses. Toutefois, au cours de ce processus, les cellules saines de la moelle osseuse sont également détruites. Il est donc nécessaire d'effectuer une greffe de moelle osseuse ou de cellules souches pour retrouver une moelle osseuse saine.

Une greffe peut être très éprouvante pour l'organisme et n'est pas recommandée pour tous les malades. Avant de préconiser une greffe, il faut prendre en considération l'âge du patient, ses antécédents médicaux, le stade du cancer, la réponse aux thérapies précédentes et les chances de succès de la greffe. Actuellement, on réalise plus souvent des greffes de cellules souches plutôt que des greffes de moelle osseuse. En effet, en comparaison avec la greffe de moelle osseuse, la greffe de cellules souches est plus simple à réaliser et l'organisme peut régénérer ses cellules plus rapidement.

1. Où trouve-t-on de la moelle osseuse et des cellules souches ?

Le succès d'une greffe dépend de la disponibilité des cellules souches. On peut obtenir des cellules souches de deux façons : par une source allogènenique (les patients reçoivent de la moelle osseuse ou des cellules souches d'un donneur, souvent un parent) ou une source autologue, (le patient reçoit ses propres cellules souches). La greffe autologue ouautogreffe de moelle osseuse est plus courante que la greffe allogènique ou allogreffe car elle est moins toxique.

2. L'allogreffe

Il est primordial de trouver un donneur compatible car votre organisme va rejeter les cellules souches qui seront trop différente des vôtres. Il est également possible que les nouvelles cellules réagissent contre vos cellules, c'est ce qu'on appelle un effet greffon versus hôte (GVH). Il est nécessaire d'effectuer plusieurs tests sanguins pour vérifier que le donneur est compatible. Les meilleurs candidats sont souvent les frères ou les sœurs du patient. L'avantage potentiel d'une allogreffe est que les cellules du système immunitaire du donneur peuvent lutter et détruire les cellules du lymphome.

3. L'autogreffe

Cette procédure permet au patient de recevoir ses propres cellules souches. L'avantage de ce type de greffe est qu'il n'y a pas de problème de compatibilité et donc aucun risque de rejet ou d'effet GVH.

4. Mini-greffes de moelle osseuse ou de cellules souches (non myéloablative)

Les mini-greffes de moelle ou de cellules souches sont des procédés pour lesquels le patient reçoit de la moelle osseuse ou des cellules souches de la part d'un donneur. Ces procédés sont assez récents et sont donc encore à l'essai. Contrairement aux autres greffes de moelle osseuse ou de cellules souches pour lesquelles il est nécessaire d'administrer de fortes doses de chimiothérapie, dans le cas des mini-greffes le patient reçoit des doses de chimiothérapie plus faibles, en quantité juste suffisante pour que le corps accepte de nouvelles cellules.

Dernière mise à jour le 23/05/2019 à 17:29

Devenez bénévoles !
Retrouvez-nous sur notre blog

Association de malades atteints d'un lymphome ou cancer des ganglions, une forme de cancer du sang touchant certains globules blancs, les lymphocytes.
Agrément au niveau national d'association représentant les usagers dans les instances hospitalières ou de santé publique, par arrêté du 6 juin 2018 (JO du 15 juin 2018).

Retour en haut de page