France Lymphome Espoir - Le forum

Devenez bénévoles

Aidez-nous à mener nos actions
en devenant bénévole.

En savoir +

Vous n'êtes pas identifié.

#1 06-11-2012 16:57:27

kookynight01
Membre
Lieu: IPC Marseille
Date d'inscription: 25-08-2011
Messages: 38

l'après maladie

bonjour aux anciens ainsi qu'aux nouveaux membres de cet superbe communauté.
Je présente d'abord aux "anciens" membres toutes mes excuses pour cet absence non justifiée mais pour ma part essentiel.
Lorsque l'on s'est battu pendant 1 an et demi pour s'en sortir victorieux, il est tres difficile de revenir à a réalité.
En décembre prochain cela fera un an que la bonne nouvelle est tombé pour moi malgré ca, je vis toujours au jour le jour, dans la crainte d'une éventuelle rechute et je vis surtout sur les nerfs.
Je suis devenue agressive avec mes proches, amis,  famille et je ne me l explique pas ma toubib dis que se sont les dommages collateraux que laissent la maladie, pourtant toutes ces personnes étaient là lorsque j avais besoin d'elles et aujourd'hui je ne les supportent plus. Pourquoi????? c'est la grande question que je me pose tous les jours.
Encore la semaine, j'ai rayée en un clic quatre amis que nous frequentions depuis 10 ans, pourquoi par colere, oui par colere, mes amis evoluent alors que moi cette p.... de maladie m'a tous pris, mon boulot, mes finances, mon mari qui est depressif depuis 1 an et demi, viens de perdre son taf et j'en passe alors que eux ils évoluent, ils viennent d'acheter une maison (je vous jure que ce n'est pas de la jalousie car je suis sincerement heureuse pour eux), une voiture, ont retrouvés un bon boulot.....
je trouve que c'est injuste pour moi et que moi je suis pathetique avec mon comportement à la con, mais je n'arrive pas a y mettre un terme.
Je ne supporte plus celle que je suis devenue, je donnerai tous pour revenir en arrière et faire comme si rien ne c'etais jamais passé !!!! Aidez moi a retrouvé cette petite flamme????donnez moi un peu de votre vecu et de vos experiences...
amicalement kookynight01 ;(

Hors ligne

 

#2 06-11-2012 18:55:00

mikkie14
Membre
Lieu: Lyon
Date d'inscription: 10-10-2012
Messages: 919

Re: l'après maladie

Salut kookynight,

Finalement quand le temps passe, on se rend compte que l'apres est aussi, voire plus difficile que le pendant malheureusement... Babe38 a entammé un sujet la dessus aussi dans les lymphome de hogkin et on en vient tous a la meme conclusion: on n'en ressort pas indemne. Ton parcours est cahotic mais il faut que tu arrives a trouver quelque chose d'important pour toi a laquelle te raccrocher, peu importe ce que c'est. Je sais, c'est plus facile a dire qu'a faire. Je parle en connaissance de cause (je suis a un an post-traitement et c'est complique aussi) sauf que j'ai reussi a garder mon boulot (en fait ils m'ont garde en arret pendant 9mois et reprise apres) alors dans un 1er temps je me suis raccrochée a ca. Et puis il faut essayer de faire face, de se lever jour apres jour en se trouvant un objectif, meme minime par jour et y arriver.

Je crois qu'apres tout ca, on a besoin de changement!!! Radical ou non selon les gens mais cette impression que tout le monde evolue et toi non est complique a gerer. Mais rassure-toi, ce n'est pas que tu n'evolue pas, c'est que tu evolues d'une autre maniere et a un autre rythme...

Est-ce que tu as essaye de trouver une asso ou un groupe de parole ou quelque chose comme ca pres de chez toi pour en parler avec des gens ayant vécu la meme chose? Apres le forum est bien aussi, il draine beaucoup de monde a des stades differents.

Moi, je ne vais pas pouvoir te donner de reponses concretes, j'en suis a peu pres au meme point que toi, mais je peux comprendre. Par contre, une chose est sure: on ne peut malheureusement pas revenir en arriere, aussi dure soit la realite actuelle....

J'espere de tout coeur que tu trouveras des reponses a tes questions et que ca va s'arranger pour vous deux. Pour ce qui est des amis, si ce sont des vrais amis, ils pourront comprendre et si a un moment tu as envie de revenir vers eux, ils accepteront. En tout cas bon courage dans tout ca. Essayer de vous soutenir au mieu ton mari et toi et de ne pas couler ensemble.

Pleins de pensees positives!!!


"Pour etre heureux, il ne faut pas fuire le malheur mais apprendre a vivre avec" Eric-Emmanuel Schmitt

Amie de H. LH sclero-nodulaire decouvert en janvier 2012 traité par 4cures d'ABVD et 20 seances de RT, rechute en octobre 2012 avec atteinte de la moelle osseuse traitée par 3 cures de DAHOX, autogreffe conditionnement BEAM, RC confirmée 1an post greffe le 02/01/14!!!

Hors ligne

 

#3 06-11-2012 19:13:24

leo12
Membre
Date d'inscription: 06-11-2010
Messages: 2268

Re: l'après maladie

Bonsoir Kooky

Ta réaction est normale. En effet, tu n'es plus la même qu'avant la maladie. Mais tu ne l'as pas encore accepté.
As-tu pensé à consulter un psychologue ? parler à quelqu'un d'étranger, lui confier ses doutes, son agressivité est mieux que de s'en prendre aux proches qui ne vont pas comprendre.

C'est dur de dire qu'il y a un avant et un après. Un psychologue pourrait t'aider à appréhender cette difficile étape.
Tu peux y arriver, et tu verras qu'après ton mari ira mieux également.
Et si tu faisais un premier pas pour retrouver tes amis, leur expliquer pourquoi ta colère ? tu seras peut-être surprise de voir qu'ils ne t'en tiennent pas rigueur. Il faut simplement y croire, mais il faut avancer, c'est important.

Bon courage, tiens nous au courant.


Là où on s'aime, il ne fait jamais nuit.

Hors ligne

 

#4 06-11-2012 21:09:43

chouquette
Membre
Date d'inscription: 03-07-2011
Messages: 608

Re: l'après maladie

Bonsoir Kooky,

C'est tout à fait normal d'avoir une phase plus ou moins longue de révolte, d'agressivité, etc. envers les autres. Cependant en effet, il faut que tu puisses passer à autre chose, à t'inscrire dans une nouvelle dynamique, tout en gardant bien sûr en vue ton histoire faite d'un cancer, hélas.

J'ai moi -même été pendant plusieurs moi très agressive en parlant du lymphome, très rentre-dedans, je ne mâchais pas mes mots, etc. Mais au final, même si ça reste encore très frais pour moi le traitement etc ( 1 an d'arrêt là ), je pense réussir progressivement à ne plus être dans l'agression de l'autre.
Pourquoi? je pense que j'ai trouvé une nouvelle façon de vivre avec mon histoire, par des investissements ponctuels. Mais aussi en reprenant une vie .
Pour moi il est clair que ma vie n'est clairement pas normal, dans ma tête j'ai encore des séquelles que je ne maitrise pas, mais de nouvelles dynamiques, par des projets en tout genre, m'ont permises de vivre comme les autres en apparences.
C'est normal de perdre quelques amis après la maladie, mais tu ne peux pas te permettre de tous les perdre à cause du lymphome. ce fichu cancer a assez foutu sa m..... maintenant il faut que tu fasses avec, il faut aussi que tu vives avec l'idée que le cancer touchera aussi des proches de ton entourage , et que eux en attendant, c'est normal qu'ils avancent et que toi aussi tu vas repartir et avancer.
D'ailleurs tu avances chaque jour un peu plus, à ton rythme car pendant un temps tu as mis ta vie entre parenthèse pour t'occuper de l'essentiel: la santé. Maintenant  que tu as atteint ton objectif , tu vas repartir de l'avant.
Laisser le temps au temps c'est important.
Vivre avec la crainte hélas fait partie des suites du cancer . on en sort différent, mais n'oublie pas que tu as su faire preuve de force et de détermination pendant le traitement, et que tu en sors forcément plus forte malgré la différence.
Retrouves la paix ... ensuite ça se fera tout seul, mais ne lâche pas tout tes amis.

Hors ligne

 

#5 06-11-2012 22:27:05

kookynight01
Membre
Lieu: IPC Marseille
Date d'inscription: 25-08-2011
Messages: 38

Re: l'après maladie

merci a vous, effectivement je pense qu'il faut que j'en parle a qqn, je vais encore y reflechir un peu et apres, je prendrai ma decision, merci en tous cas pour vos reponses.
amicalement

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Association de malades atteints d'un lymphome ou cancer des ganglions, une forme de cancer du sang touchant certains globules blancs, les lymphocytes.