France Lymphome Espoir - Le forum

Devenez bénévoles

Aidez-nous à mener nos actions
en devenant bénévole.

En savoir +

Vous n'êtes pas identifié.

#1 09-09-2013 11:50:52

Numa
Membre
Date d'inscription: 30-08-2013
Messages: 54

conseils alimentaires spécifiques ?

Bonjour,

Est-ce que vous avez reçu de la part de l'équipe soignante, médecins compris, des conseils alimentaires particuliers, soit liés à la maladie elle-même, soit liés aux traitements ? Donc pas les trucs évidents genre "bien manger", "manger varié", mais des choses précises genre "pas de fromages fermentés" ou "surtout prenez telles ou telles vitamines" (ce sont juste des exemples) ?

Pour ma part, aucun interdit (à l'exception de la tisane à l'herbe de la st jean (millepertuis), et l'extrait de pépins de pamplemousse) ni aucun conseil (sauf quelques encouragements à des propositions venant de ma part, surtout la vitD, argile, bicarbonate de soude, et accord pour d'autres trucs, tisanes, propolis, chlorella, curcuma/curcumine...). (Et je n'arrive pas à retrouver si oui ou non j'avais demandé si je pouvais prendre des probiotiques, que je prends depuis peu, la "semaine 2" de la chimio...).
Une de mes frustrations est de ne pas, ou à peine, avoir eu l'occasion de parler entre autres des aspects alimentaires (ou complémentaires) avec les médecins ., que je n'ai d'ailleurs qu'à peine vus durant ces bientôt 8 mois. En général je vois des internes, il y en a de plus ou moins "éclairé(e)s" et comme ils/elles changent souvent il n'y a pas de continuité.)

(J'ai effacé ma présentation d'il y a quelques jours, car je me sens presque une "malade de luxe" quand je lis vos galères et soucis (enfants en bas âge, situations de famille douloureuses, études...), en partie liés à votre plus jeune âge en moyenne.)


59 ans, Hodgkin's, scléro-nodulaire, IIIA, découvert fin janvier 2013, 8 cures ABVD, jusqu'à la mi-septembre 2013, TEP début octobre 2013 clean. Toujours OK sept 2015.

Hors ligne

 

#2 09-09-2013 13:09:03

Anaïs34
Membre
Lieu: PARIS
Date d'inscription: 12-07-2013
Messages: 114

Re: conseils alimentaires spécifiques ?

Bonjour,

je pense que tu as droit à la visite d'une diététicienne, si tu en fais la demande.
Personnellement, j'en ai vue une qui ne m'a rien apporté. Mais comme dans tout, il y a des compétents, et les autres...
En tout cas, ça ne coute rien de demander dans ton service.
Personnellement, un hémato m'avait recommandé la tisane à la sauge pour aider à "nettoyer" l'intérieur. J'y ai pris gout.
Pour les nausée, on m'a conseillée, via ce site, la tisane citron-gingembre. Personnellement, l'oignon blanc ou la camembert sont plus efficaces chez moi smile

Enfin, pour ce qui est de l'alimentation au quotidien. Je pense que c'est du bon sens que de dire qu'il faut manger équilibrer, et sain.

Voilà, bon courage à toi. Et tant mieux si ça se passe bien pour toi !


Anaïs, 35ans  -  Hodgkin stade II B avec ganglion médiastinal (7*4,5) et sus claviculaire
- 05/07/13: Début chimio: ABVD 7 séances (tous les 15j)  + 15 séances radioT finies le 12/12/13
- Tep scan mi-parcourt 26/08/13: Rémission Totale
- prochain rdv:  le 09/01/14 .......

Hors ligne

 

#3 09-09-2013 13:36:10

ludivine63
Membre
Lieu: CHU Estaing Clermont Ferrand
Date d'inscription: 29-12-2011
Messages: 2213

Re: conseils alimentaires spécifiques ?

bonjour, le pamplemouse est fortement déconseillé car il peut faire l'effet inverse des cachets que l'on prend!!
sinon pas de restriction, si ce n'est qu'en aplasie évité le fromage a moisisure, bien faire cuire la viande, ne pas manger cru, bien lavé les légumes et fruits!!

voila sinon la diéteticienne de mon CHU m'a toujours dit de manger ce qui passait!! car vu que la plupart du temps on perd des kilos et que la nourriture dégoute, autant se faire plaisir smile


03/01/2011 Hodgkin stade 3 avancé
8 cures ABVD, rechute, puis 4 cures d'IVOX ; autogreffe+BEAM juin 2012 ; allogreffe le 06/09/2012.
Rémission complète!!
Un changement de vie se profil et 2 ans de greffe le 06 septembre smile

Hors ligne

 

#4 09-09-2013 13:48:16

Fleurerose
Membre
Date d'inscription: 29-08-2013
Messages: 61

Re: conseils alimentaires spécifiques ?

Salut, tu peux voir une diététicienne, parle en à ton référant que tu as besoin d'en savoir +!
Je sais que l'on peux manger de tou mis à part le pamplemousse, je te conseillerai de boir du jus de citron mavec un peu d'eau minérale le latin! Le citron est un excellent anti-cancer.

Et tu as tout à fait ta place ici, nous sommes tous des personnes malades, quelqu'en soit le stade, l'environnement etc...
Courage pour le traitement


Scanner : masse du médiastin 13,5 cm.
Biopsie d'un ganglion  jugulocarotidien. diagnostique lymp.H. Stade 2B decembre 2012.
2 Cure BEACOPP , 2 Cure ABVD. 15 séances radiothé.
Remission Fin Mars 2013

Hors ligne

 

#5 09-09-2013 14:34:58

Numa
Membre
Date d'inscription: 30-08-2013
Messages: 54

Re: conseils alimentaires spécifiques ?

Merci pour vos réponses, les filles.
Pour l'instant je n'ai jamais été voir une diététicienne. Je suis végétarienne depuis plus de 50 ans, et n'arrive pas non plus à avaler des oeufs, donc je crains que ce serait une séance de tournage en rond, mais je me trompe peut-être.

Quant au pamplemousse. Je pensais que les avertissements ne concernaient que l'extrait de pépins de pamplemousse, mais là vous êtes deux à mentionner le pamplemousse en tant que fruit consommé "en fruit", et pas plus tard que ce matin j'avais une lettre avec la même mise en garde pour le pamplemousse. Et j'en bouffe presque tous les jours depuis que les oranges (bio) ne sont plus de saison, donc j'ai fait un bond en lisant ça. Je mets le lien ci-dessous pour les intéressé(e)s. En jetant un coup d'oeil sur les médicaments incompatibles, je n'ai heureusement pas trouvé des médicaments que je prends (ABVD & neulasta), mais ça mérite tout de même d'y faire gaffe.
Sinon, oui, j'utilise souvent du citron, c'est effectivement super bon dilué dans de l'eau en dans les vinaigrettes - qu'on devrait alors baptiser citronettes d'ailleurs ;-).
Pour la sauge, merci de m'en rappeler l'existence. J'ai tellement de plantes séchées pour tisanes, que par l'embarras du choix, j'oublie parfois les meilleurs.

Bon, désolée, l'article sur le pamplemousse était sous forme de newsletter, je n'ai pas de lien que je puisse copier, il faudrait que je copie tout l'article et ça fait bien (trop) long je pense pour ici. C'est la newsletter d'aujourd'hui de Santé Nature Innovation, "Les dangers du pamplemousse". Apparemment les info's ne datent pas d'aujourd'hui cependant...


59 ans, Hodgkin's, scléro-nodulaire, IIIA, découvert fin janvier 2013, 8 cures ABVD, jusqu'à la mi-septembre 2013, TEP début octobre 2013 clean. Toujours OK sept 2015.

Hors ligne

 

#6 09-09-2013 14:38:55

Fleurerose
Membre
Date d'inscription: 29-08-2013
Messages: 61

Re: conseils alimentaires spécifiques ?

Oui effectivement le pamplemousse en lui même peux multiplier par 20 les effets des médicaments c'est donc très dangereux. C'est seulement pour certain médicament mais en chimio c'est tellement puissant en chimique qu'il vaux mieux le bannir pour l'instant


Scanner : masse du médiastin 13,5 cm.
Biopsie d'un ganglion  jugulocarotidien. diagnostique lymp.H. Stade 2B decembre 2012.
2 Cure BEACOPP , 2 Cure ABVD. 15 séances radiothé.
Remission Fin Mars 2013

Hors ligne

 

#7 09-09-2013 14:45:17

petitevero
Membre
Date d'inscription: 17-11-2012
Messages: 116

Re: conseils alimentaires spécifiques ?

Bonjour !
J'ai eu plus de conseil sur ce site qu'à l'hospital, en ce qui concerne la diététique. Là-bas, on m'avait juste dit de na pas ajouter de sel aux plats, mon hémato m'a déconseillé l'acupuncture, une autre l'homéopathie, et un médecin, à la 3ème cure, m'a parlé sexualité (qui je l'accorde n'a rien à voir avec la diététique, quoi que....), en me demandant si je me protégeais, car MOI j'étais sous chimio, pas mon homme, et que la chimio passant par les muqueuses, et bien c'était pas top. Bon.... la libido étant au niveau zéro à ce moment-là, le problème était  d'avance résolu, mais bon....les médecins auraient pû prévenir dès le début des traitements quand même !!
Sinon, moi qui adore les fromages au lait cru, ça a été proscrit pendant toute la durée du traitement, et même encore, alors que j'ai terminé depuis début juin, je n'en ai toujours pas reprofité. J'ai mangé comme une femme enceinte en fait, en suivant les conseils de Leatming, elle-même inscrite sur ce site, et que je remercie.

Hors ligne

 

#8 09-09-2013 14:53:52

Fleurerose
Membre
Date d'inscription: 29-08-2013
Messages: 61

Re: conseils alimentaires spécifiques ?

Salut petitevero, quand tu dis passer par les muqueuses cela veux dire quoi? Que le chimique passe chez monsieur ?
Ah oui effectivement attention au sel et au sucre!


Scanner : masse du médiastin 13,5 cm.
Biopsie d'un ganglion  jugulocarotidien. diagnostique lymp.H. Stade 2B decembre 2012.
2 Cure BEACOPP , 2 Cure ABVD. 15 séances radiothé.
Remission Fin Mars 2013

Hors ligne

 

#9 09-09-2013 19:12:18

petitevero
Membre
Date d'inscription: 17-11-2012
Messages: 116

Re: conseils alimentaires spécifiques ?

Salut Fleurose!
Oui, c'est exactement ce que le médecin m'a dit !!
Je m'étonne même qu'une jeune femme soignée dans le même hospital que moi et avec qui j'ai partagé une chambre lors d'une cure, n'était, elle, pas au courant. On voyait pourtant les mêmes médecins !
et je suppose que si le médecin m'a dit ça, ce n'était pas juste pour que je sois "sage" !! Elle m'a vraiment mise en garde, et a même ajouté que ça ne l'étonnait pas qu'on ne m'ait pas prévenue au 5ème (mes cures de BEACOPP se passaient en hémato au 5ème étage, alors qu'après j'étais en HJ au 1er).
Le manque d'information fait peur quand même !!

Hors ligne

 

#10 09-09-2013 19:18:21

Fleurerose
Membre
Date d'inscription: 29-08-2013
Messages: 61

Re: conseils alimentaires spécifiques ?

Ah punaise je savais pas sa c'est dingue !! On m'a jamais dit sa :s
Tu es suivi dans quel hopital?


Scanner : masse du médiastin 13,5 cm.
Biopsie d'un ganglion  jugulocarotidien. diagnostique lymp.H. Stade 2B decembre 2012.
2 Cure BEACOPP , 2 Cure ABVD. 15 séances radiothé.
Remission Fin Mars 2013

Hors ligne

 

#11 09-09-2013 21:47:08

Numa
Membre
Date d'inscription: 30-08-2013
Messages: 54

Re: conseils alimentaires spécifiques ?

Cette mise en garde muqueuses & chimio - rapports sexuels, je l'apprends aussi, Petitevero (non pas que ce soit d'actualité, car libido 0,0).


59 ans, Hodgkin's, scléro-nodulaire, IIIA, découvert fin janvier 2013, 8 cures ABVD, jusqu'à la mi-septembre 2013, TEP début octobre 2013 clean. Toujours OK sept 2015.

Hors ligne

 

#12 09-09-2013 21:54:22

Ioana
Membre
Lieu: Suivie à Bon Secours-Metz(57)
Date d'inscription: 01-11-2011
Messages: 1005

Re: conseils alimentaires spécifiques ?

Bonjour Numa,

Je confirme, comme les précédentes personnes, que je n'ai pas eu de conseils de diététique pendant mon traitement. Au contraire, au lieu d'avoir un dialogue constructif avec l'équipe médicale, j'ai été plutôt confrontée à un jugement de valeurs et des critiques négatives de leur part...

Lorsque je leur ai dit que je suis végétalienne - il fallait bien que je le dise, sinon, j'aurais eu droit à un morceau de viande nauséabonde, ou encore pire, du poisson sad  dans mon assiette, et franchement, à ce moment-là, même faire des concessions en mangeant du fromage ou autre yaourt ne m'aurait pas enchanté non plus, pendant mes hospitalisations. Au lieu d'avoir une discussion constructive avec l'équipe, aussi bien des médecins qu'infirmiers,  j'ai toute de suite eu droit à des remarques négatives, des mises en garde sur les soi-disant carences, déséquilibres, les risques que je prends pour ma santé, et que sais-je encore.... tout ça d'un air condescendant dont ils auraient pu m'épargner... d'autant plus que des . s'accordent aujourd'hui, de plus en plus à reconnaitre qu'un régime végétalien bien planifié, de même que d'autres régimes végétariens, est adapté à tous les stades de la vie, y compris en cours de grossesse, pendant l'allaitement, la petite enfance, l'enfance ou l'adolescence. Donc qu'en gros, il n'y aucun problème, et il n'y avait pas de quoi faire un fromage...

Par la suite, ils m'ont envoyé une diététicienne pour voir ce que l'on peut faire pour les repas, pendant l'hospitalisation. Malgré le fait que cette personne s'est montrée très ouverte, elle ne m'a cependant rien appris de nouveau, rien apporté à vrai dire. Ce qu'elle m'avait conseillé, je l'appliquais déjà, et son discours était plutôt en faveur d'une alimentation équilibrée, rien d'extraordinaire..

Concernant le pamplemousse, c'est tout à fait vrai ce qui a été dit, je me souviens avoir été aussi très étonnée, à ce moment-là. Pour le millepertuis, il est surtout dangereux dans la mesure où il diminue les effets de la chimiothérapie, c'est pour cette raison donc qu'il est déconseillé...

Par contre, je reviens sur ta dernière phrase: "'J'ai effacé ma présentation d'il y a quelques jours, car je me sens presque une "malade de luxe" quand je lis vos galères et soucis...". Je pense qu'il n'y a pas de parcours plus facile qu'un autre, c'est juste différent, car nous sommes tous différents, et aussi, la maladie, on peut l'avoir à des stades différents de notre vie. Je suis sure que ton parcours a la même valeur que celui de tout en chacun, et de chacun d'entre nous smile Et je trouve même qu'on perd un témoignage précieux sur notre forum, un de plus, qui pourrait donner de l'espoir à ceux qui nous lisent...

Amitiés,
Ioana

Dernière modification par Ioana (09-09-2013 21:59:08)


Lymphome de Hodgkin stade IIBa, en traitement depuis le 23/06/2011, en rémission depuis fin août 2011, fin du traitement le 27/10/2011. Contrôle 2 scanners dont un TEP en février 2012 et rémission confirmée! Re-contrôle TEP en octobre 2012, puis fin février 2013, rémission toujours...
“The point is, life has to be endured, and lived. But how to live it is the problem.” - Daphne du Maurier

Hors ligne

 

#13 10-09-2013 09:36:19

Fleurerose
Membre
Date d'inscription: 29-08-2013
Messages: 61

Re: conseils alimentaires spécifiques ?

Iona tu es suivi ou?
Oui c'est vrai se Ue tu dis et d'ailleur meme le jeûne est un excellent anti-cancer!


Scanner : masse du médiastin 13,5 cm.
Biopsie d'un ganglion  jugulocarotidien. diagnostique lymp.H. Stade 2B decembre 2012.
2 Cure BEACOPP , 2 Cure ABVD. 15 séances radiothé.
Remission Fin Mars 2013

Hors ligne

 

#14 10-09-2013 11:26:35

Ioana
Membre
Lieu: Suivie à Bon Secours-Metz(57)
Date d'inscription: 01-11-2011
Messages: 1005

Re: conseils alimentaires spécifiques ?

"

".str_replace(array('[', '\"'), array('[', '"'), '$m[2]')." ".$lang_common['wrote'].":

"Iona tu es suivi ou?
Oui c'est vrai se Ue tu dis et d'ailleur meme le jeûne est un excellent anti-cancer!

Bonjour Fleureose,

J'ai été suivie à Metz, comme c'est indiqué dans mon profil (juste à côté de mon pseudo). J'ai une hémato super géniale, qui me suit, par contre, pour le reste, les hospitalisations, etc, ça n'a pas été le top... à part l'équipe d'infirmiers et aide-soignants qui se donnaient la peine et essayaient vraiment de faire de leur mieux...

Pour le jeûne, c'est assez controversée....
Personnellement, l'ayant déjà pratiqué de façon très "soft", je suis sure que c'est une excellente chose pour la santé, et que le faire une fois par an, de façon modéré, bien sur, ne peut être que bénéfique pour purifier le corps.

Maintenant dire que c'est un "excellent anti-cancer", ce n'est pas, ou pas encore prouvé. Tout ce que l'on sait, à la suite de quelques expériences, c'est qu'en jeûnant avant la chimio, et en mangeant le moins possible, et surtout végétalien pendant le traitement, tout cela atténuerait les effets secondaires de la chimio, et surtout, augmenterait son efficacité. Ce qui est très intéressant comme découverte tout de même, en sachant que le "message officiel" est de bien manger pendant les traitements, et surtout, se faire plaisir, peu importe ce que l'on mange, donc tout le contraire finalement....Tout ça est en train d'être étudié, car comme on le sait, pour prouver quelque chose scientifiquement, il faut d'abord le tester à plus grande échelle...

Dernière modification par Ioana (10-09-2013 11:27:59)


Lymphome de Hodgkin stade IIBa, en traitement depuis le 23/06/2011, en rémission depuis fin août 2011, fin du traitement le 27/10/2011. Contrôle 2 scanners dont un TEP en février 2012 et rémission confirmée! Re-contrôle TEP en octobre 2012, puis fin février 2013, rémission toujours...
“The point is, life has to be endured, and lived. But how to live it is the problem.” - Daphne du Maurier

Hors ligne

 

#15 10-09-2013 12:44:36

guillaume.c2
Membre
Date d'inscription: 15-10-2012
Messages: 117

Re: conseils alimentaires spécifiques ?

"

".str_replace(array('[', '\"'), array('[', '"'), '$m[2]')." ".$lang_common['wrote'].":

"Iona tu es suivi ou?
Oui c'est vrai se Ue tu dis et d'ailleur meme le jeûne est un excellent anti-cancer!

J'aimerais bien avoir une référence SCIENTIFIQUE sur le sujet, car cela m'étonne beaucoup...

Merci par avance.

Dernière modification par guillaume.c2 (10-09-2013 12:45:08)


Guillaume - Guéri depuis le 30/08/2010 - 8 ans maintenant

Hors ligne

 

#16 10-09-2013 13:43:38

Numa
Membre
Date d'inscription: 30-08-2013
Messages: 54

Re: conseils alimentaires spécifiques ?

Bonjour tout le monde,

Ici il y a le lien vers la docu de ARTE, du début 2012 sur jeûne et cancer. Tu y trouveras aussi des interviews avec des scientifiques.'$1'.handle_url_tag('$2hmm/$3')
Je l'avais vu à l'époque, et c'est vrai que c'est très intéressant. Je n'ai cependant pas osé jeûner une fois prise dans le tourbillon des chimios.
Comme pour moi ça a pris une année complète entre les premiers symptomes et la diagnose Hodgkin's, j'ai passé cette année (sachant que quelque chose clochait, mas pas quoi) à manger encore plus "sainement" que d'hab et à tout faire pour "nettoyer". J'ai aussi fait un jeûne de 10 jours. Les ganglions que j'avais (seulement à l'aine, à l'époque) avaient quasiment disparus après ces 10 jours. Je pensais vraiment que j'avais trouvé le truc. Hélas, peu après ils sont revenus, et avec renforts. Mais même si ça n'a pas "marché" au bout du compte, il y a tout de même eu "quelque chose" qui a fait "quelque chose", et ça continue à me turlupiner, évidemment.

Et Ioana, les premiers 6 mois de cette année pré-diagnostique, j'ai mangé végétalien aussi (après avoir vu une docu sur l'abattage rituel qui m'a mise dans une colère noire). Avec le recul je me demandais quand-même si ça n'avait pas joué aussi sur le topos d'ensemble du "terrain". Donc ça me rassure de lire que toi tu manges végétalien, et que apparemment, ça va.
Et à l'occasion je "dégraisserai" mon introduction et la re-posterai. Je ne voulais d'ailleurs pas dire que pour moi ça se passe comme sur des roulettes et que le dernier mot soit dit sur l'évolution - d'ailleurs le TEP m'attend début octobre - mais que effectivement comparé avec beaucoup de ce que je lis ici, je me sens un peu "petite joueuse" disons.


59 ans, Hodgkin's, scléro-nodulaire, IIIA, découvert fin janvier 2013, 8 cures ABVD, jusqu'à la mi-septembre 2013, TEP début octobre 2013 clean. Toujours OK sept 2015.

Hors ligne

 

#17 10-09-2013 21:36:02

Ioana
Membre
Lieu: Suivie à Bon Secours-Metz(57)
Date d'inscription: 01-11-2011
Messages: 1005

Re: conseils alimentaires spécifiques ?

"

".str_replace(array('[', '\"'), array('[', '"'), '$m[2]')." ".$lang_common['wrote'].":

"Bonjour tout le monde,

Ici il y a le lien vers la docu de ARTE, du début 2012 sur jeûne et cancer. Tu y trouveras aussi des interviews avec des scientifiques.'$1'.handle_url_tag('$2hmm/$3')
Je l'avais vu à l'époque, et c'est vrai que c'est très intéressant. Je n'ai cependant pas osé jeûner une fois prise dans le tourbillon des chimios.

Je l'ai vu également, et l'ai trouvé très, très intéressant...

"

".str_replace(array('[', '\"'), array('[', '"'), '$m[2]')." ".$lang_common['wrote'].":

"J'ai aussi fait un jeûne de 10 jours. Les ganglions que j'avais (seulement à l'aine, à l'époque) avaient quasiment disparus après ces 10 jours. Je pensais vraiment que j'avais trouvé le truc. Hélas, peu après ils sont revenus, et avec renforts. Mais même si ça n'a pas "marché" au bout du compte, il y a tout de même eu "quelque chose" qui a fait "quelque chose", et ça continue à me turlupiner, évidemment.

Oui, j'en suis persuadée, et je pense même qu'il n'y a pas de mystère là-dedans. C'est facilement explicable par le fait qu'on sait déjà le lien entre tumeur et le caractère inflammatoire de celle-ci. Compte-tenu du fait que tu as éliminé de ton alimentation des produits qui favorisent et entretiennent l'inflammation (c'est à dire tous les produits d'origine animale, sans exception), tes ganglions avaient fortement diminué assez rapidement... Mais comme l'alimentation ne suffit pas pour guérir un cancer, ces ganglions sont bel et bien revenus...

"

".str_replace(array('[', '\"'), array('[', '"'), '$m[2]')." ".$lang_common['wrote'].":

"Et Ioana, les premiers 6 mois de cette année pré-diagnostique, j'ai mangé végétalien aussi (après avoir vu une docu sur l'abattage rituel qui m'a mise dans une colère noire). Avec le recul je me demandais quand-même si ça n'avait pas joué aussi sur le topos d'ensemble du "terrain". Donc ça me rassure de lire que toi tu manges végétalien, et que apparemment, ça va.

Oui, enfin il n'y a pas que l'abattage rituel. Pour te dire ce que je pense, tout ce qui est autour de ce sujet me dégoûte profondément et, en ce qui me concerne, chaque vie a une valeur, et mérite d'être vécue; et je ne vois pas en quoi "l'intelligence" de l'être humain doit justifier ces assassinats... Devrait-on mépriser un handicapé mental, un nourrisson, ou le faible, celui qui ne peut pas se défendre, d'une manière générale, comme les animaux le sont ? Tester sur eux nos détergents, ou les faire engraisser dans des cages pour les promettre à la boucherie ? Non, il y a longtemps que j'ai décidé, ce n'est pas pour moi... La vie m'a mis sur mon chemin des gens qui m'ont fait prendre conscience de toutes ces choses, assez rapidement, et je considère ça d'ailleurs comme une chance extraordinaire... cela fait plus de dix ans maintenant que je suis végétarienne. Le végétalisme est venu après, comme suite logique, finalement, même si j'avoue ne pas toujours pouvoir être végan à 100% (lors des visites chez des amis, ou bien dans des sorties, il m'arrive de me nourrir végétarien...). Pour revenir à ce que tu dis, et même si je suis sure que ce n'est pas que ça qui y contribue, je pense effectivement que ce type d'alimentation, et je vais encore plus loin, ce mode de vie, puisque c'en est un très différent de ce que l'on connait,  joue effectivement en notre faveur...

Dernière modification par Ioana (10-09-2013 21:38:33)


Lymphome de Hodgkin stade IIBa, en traitement depuis le 23/06/2011, en rémission depuis fin août 2011, fin du traitement le 27/10/2011. Contrôle 2 scanners dont un TEP en février 2012 et rémission confirmée! Re-contrôle TEP en octobre 2012, puis fin février 2013, rémission toujours...
“The point is, life has to be endured, and lived. But how to live it is the problem.” - Daphne du Maurier

Hors ligne

 

#18 13-09-2013 13:23:41

Numa
Membre
Date d'inscription: 30-08-2013
Messages: 54

Re: conseils alimentaires spécifiques ?

Je suis sur la même longueur d'onde, Ioana, et n'en suis que trop consciente que le végétarisme a un côté hypocrite, car le lait est bien volé aux veaux/chevraux, qu'il faut par conséquent faire naître, puis abattre. Je n'ai cependant jamais fait du prosélytisme, ni même auprès de mes enfants. Je pense que le fait de manger de la viande est "dans la nature", même si je ne le fais pas, par contre, je fais beaucoup de prosélytisme pour des produits (laitages ou viande) issus d'élevages à échelle "humaine", qui gèrent leurs animaux avec respect et leur laissent leur dignité. J'ai d'ailleurs un gros problème avec mon "partenaire" qui remplit le frigo de viande industrielle.

Pour les pamplemousse, ça m'est revenu après coup que c'est à l'hosto, en HJ, qu'ils m'en ont donné. Je n'en avais pas acheté pendant des décennies, et c'est à cet occasion que je me dis que je pouvais... Comme quoi...

Pour le véganisme que j'ai donc pratiqué 6 mois l'an dernier, je me suis demandée si ça a fait baisser encore plus mon taux de vitD. La vit K2, qui semble important en association avec la vit D, provient en partie de certains fromages. Et la vit D joue entre autres un rôle important dans tout ce qui est inflammatoire. Mes sources de vitD étaient trop limités. J'ai eu une lucite (allergie au soleil) pendant des années, donc je ne pouvais pas m'exposer autant qu'il aurait fallu, je ne mange pas de poisson, ni des oeufs... Bref, je me demande si tout ce métabolisme n'a pas pu s'emballer dans le sens négatif pendant ma période véganiste. Cette lucite s'est d'ailleurs graduellement estompé depuis le début de cet été, j'ai pris, et prends encore, de l'homéopathie contre ça, je pense que c'est ça, à moins que ce soit un effet secondaire, pour une fois un effet sympathique, de la chimio ? A priori c'est l'homéopathie, car je me suis encore tapé des belles lucites en mai, après 4 mois de chimio.


59 ans, Hodgkin's, scléro-nodulaire, IIIA, découvert fin janvier 2013, 8 cures ABVD, jusqu'à la mi-septembre 2013, TEP début octobre 2013 clean. Toujours OK sept 2015.

Hors ligne

 

#19 13-09-2013 13:40:05

guillaume.c2
Membre
Date d'inscription: 15-10-2012
Messages: 117

Re: conseils alimentaires spécifiques ?

Je reviens sur cette hypothèse du jeune. Voici une référence (il y en a beaucoup d'autres)
'$1'.handle_url_tag('$2hmm/$3')

qui dit que le jeûne, en combinaison avec la chimiothérapie, a montré une efficacité sur les souris. MAIS, je cite :

Cette étude a été réalisée sur quelques souris (petit échantillon) et en conditions expérimentales. A ce stade de la recherche, il n’est pas possible de transposer les résultats en l’état à l’Homme.

Les études expérimentales chez l’animal comportent en effet certaines spécificités qui font que les effets observés ne sont pas directement transposables à l’Homme :

    ces études sont souvent réalisées avec de fortes doses de la substance étudiée (dans cette étude, la durée des cycles de jeûne, par exemple) ;
    les conditions d’expérimentation en laboratoire permettent d’isoler les effets de la substance étudiée, alors que ces conditions ne sont pas réalisables dans les études cliniques chez l’Homme ;
    les conditions expérimentales ne reflètent pas les conditions dans lesquelles l’Homme serait placé. Par exemple, elles ne prennent pas en compte ses antécédents médicaux, son état de santé général, son état de fatigue, etc.

Il n’est pas possible d’affirmer que les études chez les espèces non humaines prédisent les effets qui seraient observés chez l’Homme, du fait des différences (génétiques, métaboliques, toxicologiques, etc.) entre les espèces.

De plus, de ce que j'ai lu un peu partout, le jeûne n'a pas pour but de supprimer l'alimentation des cellules cancéreuses, il permettrait avant tout de limiter les substances qui seraient bénéfiques aux cellules tumorales, telles que les sucres, les graisses, les saturés...

Donc, ce n'est pas encore très clair, je vous recommande d'être extrêmement prudent(e).

See you soon.


Guillaume - Guéri depuis le 30/08/2010 - 8 ans maintenant

Hors ligne

 

#20 13-09-2013 18:31:08

Ioana
Membre
Lieu: Suivie à Bon Secours-Metz(57)
Date d'inscription: 01-11-2011
Messages: 1005

Re: conseils alimentaires spécifiques ?

"

".str_replace(array('[', '\"'), array('[', '"'), '$m[2]')." ".$lang_common['wrote'].":

"Donc, ce n'est pas encore très clair, je vous recommande d'être extrêmement prudent(e).

See you soon.

Je crois que c'est ce que j'avais dit précédemment, non? Bien sur qu'il faut être prudent, car il n'y a pas assez de preuves scientifiques.
Et, raison de plus que ces tests du jeûne aient été effectués sur des souris.... on sait aujourd'hui que les tests sur les animaux ne valent RIEN de RIEN, et que ceux-là ont plutôt desservi, que réellement servir la science...et pourtant, certains continuent cette "pseudo" recherche complètement arriérée. Ce ne sont pas eux les vrais chercheurs, les vrais scientifiques, ceux-là, ils sont des bourreaux qui font d'ailleurs honte à la profession....

A l'aube du XXI ème siècle, on dispose des technologies très avancées qui rendent l'expérimentation animale complètement obsolète...Rien qu'en cancérologie, on sait d'ores et déjà que des tissus cancéreux peuvent être étudiés et apporter des résultats beaucoup plus précis que les tests sur animaux. Et c'est seulement pour la cancérologie, sans parler d'autres domaines...

En revanche, et pour revenir au jeûne, comme j'écrivais dans le même post plus haut, il y a eu quelques tests sur des humains, et, bien que l'échantillon utilisé soit extrêmement petit, pour cette expérience, les résultats et conclusions sont assez intéressants, voire troublants même.

D'ailleurs, et pour conclure, je pense sincèrement qu'il n'y a aucun danger et que personne ici ne croit que le jeûne est un remède contre le cancer (et encore moins à lui tout seul...).


Lymphome de Hodgkin stade IIBa, en traitement depuis le 23/06/2011, en rémission depuis fin août 2011, fin du traitement le 27/10/2011. Contrôle 2 scanners dont un TEP en février 2012 et rémission confirmée! Re-contrôle TEP en octobre 2012, puis fin février 2013, rémission toujours...
“The point is, life has to be endured, and lived. But how to live it is the problem.” - Daphne du Maurier

Hors ligne

 

#21 13-09-2013 18:38:44

Ioana
Membre
Lieu: Suivie à Bon Secours-Metz(57)
Date d'inscription: 01-11-2011
Messages: 1005

Re: conseils alimentaires spécifiques ?

"

".str_replace(array('[', '\"'), array('[', '"'), '$m[2]')." ".$lang_common['wrote'].":

"Je suis sur la même longueur d'onde, Ioana, et n'en suis que trop consciente que le végétarisme a un côté hypocrite, car le lait est bien volé aux veaux/chevraux, qu'il faut par conséquent faire naître, puis abattre. Je n'ai cependant jamais fait du prosélytisme, ni même auprès de mes enfants. Je pense que le fait de manger de la viande est "dans la nature", même si je ne le fais pas, par contre, je fais beaucoup de prosélytisme pour des produits (laitages ou viande) issus d'élevages à échelle "humaine", qui gèrent leurs animaux avec respect et leur laissent leur dignité. J'ai d'ailleurs un gros problème avec mon "partenaire" qui remplit le frigo de viande industrielle.

C'est tout à fait ça aussi, en ce qu'il me concerne, sauf que je n'ai pas de partenaire, donc pas de soucis à ce niveau wink Je n'ai jamais interdit à ma fille de manger ce qu'elle souhaitait, mais l'ironie de la vie est que c'est elle qui m'a poussé, au départ, à devenir végétarienne smile C'est assez drôle d'ailleurs...

"

".str_replace(array('[', '\"'), array('[', '"'), '$m[2]')." ".$lang_common['wrote'].":

"Pour le véganisme que j'ai donc pratiqué 6 mois l'an dernier, je me suis demandée si ça a fait baisser encore plus mon taux de vitD. La vit K2, qui semble important en association avec la vit D, provient en partie de certains fromages. Et la vit D joue entre autres un rôle important dans tout ce qui est inflammatoire. Mes sources de vitD étaient trop limités. J'ai eu une lucite (allergie au soleil) pendant des années, donc je ne pouvais pas m'exposer autant qu'il aurait fallu, je ne mange pas de poisson, ni des oeufs... Bref, je me demande si tout ce métabolisme n'a pas pu s'emballer dans le sens négatif pendant ma période véganiste. Cette lucite s'est d'ailleurs graduellement estompé depuis le début de cet été, j'ai pris, et prends encore, de l'homéopathie contre ça, je pense que c'est ça, à moins que ce soit un effet secondaire, pour une fois un effet sympathique, de la chimio ? A priori c'est l'homéopathie, car je me suis encore tapé des belles lucites en mai, après 4 mois de chimio.

Pour ce qui est de la baisse de vitamine D, je ne saurai pas trop quoi te dire, si ce n'est que je ne pense pas que le véganisme en soit la cause. Si je prends mon cas, j'ai toujours manqué, donc toujours pris des suppléments en vitamine D. En plus, vu la région dans laquelle je vis, où le soleil se fait souvent rare, on peut souvent avoir des carences en vitamine D.

Je prends l'exemple de mon collègue de bureau, qui est omnivore, totalement. Il a le même souci, carence en vitamine D, son épouse aussi. Et également ses deux enfants...Ce qu'il me fait quand-même penser que c'est plutôt le manque de soleil qui en est responsable.... mais bien sur, je ne pourrais pas l'affirmer à 100%...

Dernière modification par Ioana (13-09-2013 18:39:52)


Lymphome de Hodgkin stade IIBa, en traitement depuis le 23/06/2011, en rémission depuis fin août 2011, fin du traitement le 27/10/2011. Contrôle 2 scanners dont un TEP en février 2012 et rémission confirmée! Re-contrôle TEP en octobre 2012, puis fin février 2013, rémission toujours...
“The point is, life has to be endured, and lived. But how to live it is the problem.” - Daphne du Maurier

Hors ligne

 

#22 15-09-2013 11:29:20

Numa
Membre
Date d'inscription: 30-08-2013
Messages: 54

Re: conseils alimentaires spécifiques ?

Merci d'avoir posté ce lien Guillaumec2, je ne l'avais pas encore vu cet article. Si je me souviens bien, la logique derrière le jeûne dans le cadre de la chimio, est que les cellules saines se protègent après 24 ou 48 heures de jeûne (contre l'acidose passagère induite par le jeûne ?), ce que les cellules cancéreuses ne peuvent pas faire. D'où à la fois une plus grande efficacité de la chimio et moins de dégâts pour les cellules saines.
Mais comme je l'ai déjà dit, pour moi ce serait trop hasardeux de le tenter, du moins sans surveillance stricte du corps médical.

Ioana, tu as bien raison de me rappeler que beaucoup de gens ont un déficit de vitD, j'en connais forcément moi-même, surtout depuis que j'en parle souvent, ce qui n'est le cas que depuis le début de "ma" maladie. Pour ma part, je n'avais jamais pris de suppléments en vitD. Je crois me souvenir que ma mère a essayé quelques fois de me faire avaler de l'huile de foie de morue, il y a 3 siècles, mais elle a vite du abandonner devant la tête de mule qui est la mienne. Je n'en prends donc que depuis février, de février à avril/mai, ce qui a permis de monter le taux de 16 à environ 30 (30 étant le minimum selon les statistiques). Ce 30 restait plus ou moins stable même durant l'été. Comme d'après mes lectures, et si l'on veut, d'après ma tête de mule, c'est malgré tout trop bas en cas cancer avéré, j'ai recommencé à prendre des suppléments, mais ne saurai que plus tard l'effet sur ce taux.


59 ans, Hodgkin's, scléro-nodulaire, IIIA, découvert fin janvier 2013, 8 cures ABVD, jusqu'à la mi-septembre 2013, TEP début octobre 2013 clean. Toujours OK sept 2015.

Hors ligne

 

#23 16-09-2013 23:52:59

Ioana
Membre
Lieu: Suivie à Bon Secours-Metz(57)
Date d'inscription: 01-11-2011
Messages: 1005

Re: conseils alimentaires spécifiques ?

Ah, ça m'intéresserait bien de savoir ce que c'est que ces suppléments, et sous quelle forme ils existent?


Lymphome de Hodgkin stade IIBa, en traitement depuis le 23/06/2011, en rémission depuis fin août 2011, fin du traitement le 27/10/2011. Contrôle 2 scanners dont un TEP en février 2012 et rémission confirmée! Re-contrôle TEP en octobre 2012, puis fin février 2013, rémission toujours...
“The point is, life has to be endured, and lived. But how to live it is the problem.” - Daphne du Maurier

Hors ligne

 

#24 17-09-2013 14:12:41

Numa
Membre
Date d'inscription: 30-08-2013
Messages: 54

Re: conseils alimentaires spécifiques ?

Ioana, les premiers mois j'ai pris Uvédose, j'en prenais 1 par 15 jours, le tout sur prescription. Fin mai le taux était remonté à 30 (de 16 en janvier), et le médecin me disait d'attendre l'automne pour un nouveau test et éventuellement de nouveau de l'uvédose. J'ai fait un test intermédiaire (soutiré à une interne...), fin juillet, le taux était 29,2, donc le soleil n'avait changé grand-chose. Pourtant au vu de ce 29,2, ils parlaient d'un "léger déficit" et re-prescription de uvédose, à 1 par mois. J'ai refait un test fin août (prescription demandé à mon généraliste cette fois-ci), taux 31,5. Donc en plein été et un mois environ après un uvédose.
Puis un pote m'a parlé de ZymaD, sur prescription ou sans à la pharmacie, ça ne coûte même pas 3 euro. On prend jusqu'à 30 gouttes par jour, en fonction des besoins. J'en prends 10 ou 15 les jours où je ne suis pas dehors ou quand c'est couvert.
J'avais d'ailleurs trouvé de la vit D3 vegan, extrait de lichens. Un peu chéros, et surtout je ne pouvais pas leur poser la question de savoir si le lichen était testé sur radioactivité, car ça vient du grand nord, et d'une part le grand nord à l'honneur de subir beaucoup les retombées radioactives du monde, et d'autre part le lichen, qui pousse très lentement, en absorbe beaucoup (pour cette raison ils ont du abattre des troupeaux entiers de rennes, qui se nourrissent en grande partie de lichen, après chernobyl). Je suppose que c'est clean de ce côté là, mais j'aimerais bien en être certaine.'$1'.handle_url_tag('$2hmm/$3')
En recherchant le lien je vois que maintenant on peut leur poser des questions, donc je vais la poser...


59 ans, Hodgkin's, scléro-nodulaire, IIIA, découvert fin janvier 2013, 8 cures ABVD, jusqu'à la mi-septembre 2013, TEP début octobre 2013 clean. Toujours OK sept 2015.

Hors ligne

 

#25 18-09-2013 00:06:06

Ioana
Membre
Lieu: Suivie à Bon Secours-Metz(57)
Date d'inscription: 01-11-2011
Messages: 1005

Re: conseils alimentaires spécifiques ?

"

".str_replace(array('[', '\"'), array('[', '"'), '$m[2]')." ".$lang_common['wrote'].":

"Ioana, les premiers mois j'ai pris Uvédose, j'en prenais 1 par 15 jours, le tout sur prescription. Fin mai le taux était remonté à 30 (de 16 en janvier), et le médecin me disait d'attendre l'automne pour un nouveau test et éventuellement de nouveau de l'uvédose. J'ai fait un test intermédiaire (soutiré à une interne...), fin juillet, le taux était 29,2, donc le soleil n'avait changé grand-chose. Pourtant au vu de ce 29,2, ils parlaient d'un "léger déficit" et re-prescription de uvédose, à 1 par mois. J'ai refait un test fin août (prescription demandé à mon généraliste cette fois-ci), taux 31,5. Donc en plein été et un mois environ après un uvédose.
Puis un pote m'a parlé de ZymaD, sur prescription ou sans à la pharmacie, ça ne coûte même pas 3 euro. On prend jusqu'à 30 gouttes par jour, en fonction des besoins. J'en prends 10 ou 15 les jours où je ne suis pas dehors ou quand c'est couvert.
J'avais d'ailleurs trouvé de la vit D3 vegan, extrait de lichens. Un peu chéros, et surtout je ne pouvais pas leur poser la question de savoir si le lichen était testé sur radioactivité, car ça vient du grand nord, et d'une part le grand nord à l'honneur de subir beaucoup les retombées radioactives du monde, et d'autre part le lichen, qui pousse très lentement, en absorbe beaucoup (pour cette raison ils ont du abattre des troupeaux entiers de rennes, qui se nourrissent en grande partie de lichen, après chernobyl). Je suppose que c'est clean de ce côté là, mais j'aimerais bien en être certaine.'$1'.handle_url_tag('$2hmm/$3')
En recherchant le lien je vois que maintenant on peut leur poser des questions, donc je vais la poser...

Super, si jamais tu as des réponses concernant l'existence ou non de la radioactivité, , je suis intéressée. Remarque, je fais attention aujourd'hui, mais il se trouve que lorqu'il y a eu Tchernobyl, j'avais 16 ans et, je vivais à Bucarest, à cette époque. Nous avons été exposés extrêmement fortement là-bas, les doses de radioactivité trouvés ont été très élevés...sans doute à cause surtout de la proximité géographique (bien plus qu'en France, d'ailleurs, il n'y a même pas de comparaison....). Et encore, ces résultats des mesures de la radioactivité ont été communiqués par le régime communiste de l'époque, et bien sur très sous-estimés (pour ne pas dire qu'il y a eu un véritable mensonge là-dessus).

Sinon, pour le ZymaD, j'espère qu'il est vegan smile
Merci beaucoup pour toutes ces infos, très, très intéressantes smile

Amitiés,
Ioana

Dernière modification par Ioana (18-09-2013 00:14:12)


Lymphome de Hodgkin stade IIBa, en traitement depuis le 23/06/2011, en rémission depuis fin août 2011, fin du traitement le 27/10/2011. Contrôle 2 scanners dont un TEP en février 2012 et rémission confirmée! Re-contrôle TEP en octobre 2012, puis fin février 2013, rémission toujours...
“The point is, life has to be endured, and lived. But how to live it is the problem.” - Daphne du Maurier

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Association de malades atteints d'un lymphome ou cancer des ganglions, une forme de cancer du sang touchant certains globules blancs, les lymphocytes.