France Lymphome Espoir - Le forum

Devenez bénévoles

Aidez-nous à mener nos actions
en devenant bénévole.

En savoir +

Vous n'êtes pas identifié.

#1 26-12-2013 14:49:01

Cuicui
Nouveau membre
Lieu: Aix-en-Provence
Date d'inscription: 20-12-2013
Messages: 2

Jeûne et effets secondaires

Bonjour,

On m'a diagnostiqué un LH stade 3 depuis 1 mois. Avant que la chimio ne commence, je voudrais savoir si certains d'entre vous ont entendu parler du jeûne comme une solution pour limiter les effets secondaires de la chimio. Dans un reportage d'Arte paru il y a quelques années, certains patients semblent aller beaucoup mieux après les séances de chimio en jeûnant.
Lien ici :'$1'.handle_url_tag('$2hmm/$3')

Il y a-t-il des gens qui ont essayé ? avec quel traitement de chimio associé ?

Merci beaucoup !

Hors ligne

 

#2 07-01-2014 14:24:10

gbeuvelot
Nouveau membre
Date d'inscription: 07-01-2014
Messages: 1

Re: Jeûne et effets secondaires

bonjour,
vous trouverez l'explication de mon cas par ma compagne dans la thème Phytothérapie.
Elle décrit ma démarche avec le Jeûne thérapeutique.
Pour ma part , le diagnostic est LB à Grandes Cellules Agressif (développement rapide en quelques semaines).
Je me suis documenté et ai lu des ouvrages sur le jeûne à visée thérapeutique.
Le corps médical que j'ai rencontré pour mon traitement n'a pas encore manifesté d'intérêt particulier .A noter à leur décharge que les effets du Jeûne sur les maladies sanguines ou lymphatiques n'ont pas encore été étudiées. En revanche des témoignages émergent concernant les guérison par le jeûne ou disparition de tumeurs pour des cancers d'organes (disparition de tumeurs de cancer du sein en quelques jours de jeûne, guérison de cancer de tumeurs d'organes, .... )
Pour ma part, les Ponctions Lombaires de diagnostic la veille du 1er traitement de chimio ont engendrées des céphalées intenses : 5 jours dans le noir, forte sensibilité aux sources lumineuses (même de faible intensité) , sensibilité aux sons (même de faible intensité) , aucun appétit pour se nourrir.
J'avais revisionné 2 documentaires sur le Jeûne la veille de l'hospitalisation. Dans la crise de céphalées, je me suis hydraté à l'eau de source à raison de 2 à 3 l par jour pendant 5 jours.
Le jeûne a t il contribué aux migraines  ?
Dans tous les cas, j'ai continué le jeûne avec un apport calorique de faible (300 à 500 cal par jour) pendant les 30 jours qui ont suivi.

Je ne conseille pas ma démarche de jeûne thérapeutique prolongée à tout le monde. Il faut se documenter et être possiblement accompagné.
Mon objectif était d'affamer les cellules des tumeurs , cellules parasites, qui ne savent pas se nourrir pas elle même mais puisent leur capacité de croissance dans l'alimentation.
Ma démarche de jeûne long a été une décision personnelle . En effet, les migraines suite aux ponctions lombaires se sont poursuivies après retour à domicile et m'ont forcé à garder la position allongée pour ne pouvoir être assis ou debout que pour de courts instants : 30 minutes à 1h30 avant reprises de céphallées intenses obligeant de reprendre la position allongée immobile.
Pendant ces 30 jours , mes dépenses énergétiques pour me mouvoir étaient donc quasi nulles et par ailleurs, la phase d'autolyse (mécanismes de nettoyage et élimination des cellules parasites et toxines) nettoie l'estomac. Le corps n'a plus besoin d'énergie pour maintenir la température du bol gastrique de l'estomac , ni d'énergie pour transformer et synthétiser les aliments et leurs toxines naturelles. Les constantes de santé de glycémie, protéines et autres indicateurs ont été surveillées par prise de sang hebdomadaires. Le jeûne n'a pas fait baisser les indices glycémiques et protéiques à la grande surprise des médecins qui s'inquiétaient de démarche longue.
Par ailleurs , les sensations de bien être, bonne santé physique et psychique, bonne humeur , acuité intellectuelle, liberté de pensé et de réfléchir ont été marquants ont surpris l'ensemble de l'entourage souvent déjà confrontés à des cas de cancers avec majoritairement des effets secondaires difficiles et lourds.

Le second bénéfice qui est LE PLUS IMPORTANT : le jeûne de 2/3 jours permet aux cellules saines d'entrer en "hibernation" et enclenche un mécanisme de protection aux agressions et carences de l'environnement.
Ce mécanisme est inné dans les cellules saines mais absent pour les cellules parasites.
Ce mécanisme a été étudié aux USA par le Pr Valter Longo sur des souris. Les résultats ont permis de comprendre et mesurer le phénomène de protection des cellules saines et d'indentifer que les cellules parasites sont démunies de ce mécanisme.
Le Pr Valter Longo a donc permis de mesurer l'augmentation des doses de produits de chimiothérapie pour lutter plus agressivement contre les tumeurs.
Congrès du Jeûne thérapeutique en Allemagne :'$1'.handle_url_tag('$2hmm/$3')'$1'.handle_url_tag('$2hmm/$3')
pour les anglophones :'$1'.handle_url_tag('$2hmm/$3')


C'est ainsi que LE PLUS GRAND BENEFICE remarqué POUR MON CAS, est le suivant , EFFETS SECONDAIRES DES CYCLES DE CHIMIO SONT QUASI NULS hormis, fatigue, mucite (les quelques jours pendant lesquels les globules blancs sont quasi inexistants )
Désormais, j'ai repris une alimentation mesurée toujours à base de soupes de légumes frais BIO , protéines végétales naturelles (quinao , lentilles, ..... ) céréales à faibles indices glutémiques (sarrasin, petit epeautre) apport en curcuma bio en poudre, oignons et ail bio en poudre, peu de viande plutôt blanche BIO. Ayant perdu 20 kilo (103 kilos en début de traitement , mon poids de 83 est proche de mon poids de forme d'il y a quelques années)

Pour les prochains traitements, je reprendrai un jeûne de 2/3 jours avant chaque traitement pour continuer les bénéfices de protection des cellules saines et rendre plus faibles les cellules parasites

Le documentaire en lien décrit beaucoup des effets et mécanismes étudiés médicalement dans les instituts russes sur les effets psychiques et médicaux.


Voici d'autres liens pour comprendre l'intérêt du jeûne pour les cancers d'organe :'$1'.handle_url_tag('$2hmm/$3')

Emissions sur France Culture et France Inter :'$1'.handle_url_tag('$2hmm/$3')'$1'.handle_url_tag('$2hmm/$3')'$1'.handle_url_tag('$2hmm/$3')

A télécharger le livre de Shelton dédié à la pratique du jeûne, à trouver sur le net. la propriété intellectuelle ne permet la diffusion des liens.

Sans prosélitisme, le sujet mérite de s'y pencher pour moins souffrir des traitements.


J'espère que mon vécu aidera certains dans leurs démarches et questions.

Bonne lecture des liens et articles et visionnage des vidéos

Hors ligne

 

#3 21-01-2014 13:45:16

Grégoire
Nouveau membre
Date d'inscription: 21-01-2014
Messages: 1

Re: Jeûne et effets secondaires

Bonjour,
J'ai un lymphome de Hodgkin stade 3. Je suis en chimiothérapie depuis octobre 2013.
J'ai 33 ans et suis de corpulence plutôt maigre. Le jeune m'a été proposé au début de mon traitement mais comme j'avais perdu passablement de poids avant mon diagnostique, (environ 10 kg)j'ai préféré opter pour un jeune partiel. Je m'explique. J'ai décidé de soulager mon métabolisme a chaque traitement (chimio abvd tous les 15 jours) en ne mangeant que des choses légères (pas de viande, pas de produits laitiers et spécialement les produits a base de lait de vache. Pas de poisson)les trois jours avant jusqu'aux trois jours après le traitement. Mon alimentation est composée de soupe, pain complet et parfois un peu de fromage de chèvre ou de brebis. De plus, je prends avant le petit déjeuner et avant le dîner une cuillère d'hydrolat de carotte sauvage mélangée à 2 dl d'eau.
Le fait de ne pas surcharger mon métabolisme diminue mes effets secondaires. J'ai pu m'en rendre compte lors des traitements ou j'ai fait quelques écarts (merci les fêtes de fin d'année... J'ai eu de la peine a résister!) les effets secondaires ont été accentués.
Le reste du temps, je me permets de manger de tout.
Ce "régime" m'a permis de reprendre les dix kilos que j'avais perdu. C'est déjà une première victoire pour moi avant celle, je l'espère, de la rémission!
Bon courage en espérant que mon témoignage pourra t'aider!

Hors ligne

 

#4 12-02-2014 10:02:01

bubulle
Membre
Lieu: Orange
Date d'inscription: 23-01-2014
Messages: 295

Re: Jeûne et effets secondaires

j ai beaucoup entendu parlé de ce jeune, ou plutôt je me suis pas mal penchée dessus, je trouve ça plus qu intéressant surtout sur les résultats donnés. Merci pour les informations !!
Aucun doute au besoin d une chimio, je ferais !

Dernière modification par bubulle (12-02-2014 10:21:10)


lymphome folliculaire stade 3  découverte novembre 2013
Janvier 2014 injection de rituximab sur 4 semaines
Annonce de rémission le 11/06/2014 qu'elle dure des années !!

Hors ligne

 

#5 12-02-2014 10:12:04

Cuicui
Nouveau membre
Lieu: Aix-en-Provence
Date d'inscription: 20-12-2013
Messages: 2

Re: Jeûne et effets secondaires

Merci pour vos réponses. Moi aussi j'ai décidé de manger de manière plus allégée avant chaque chimio. J'espère que cela aura des résultats.
Bon courage à tous smile

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Association de malades atteints d'un lymphome ou cancer des ganglions, une forme de cancer du sang touchant certains globules blancs, les lymphocytes.